Fin septembre, ArcelorMittal Belgique a organisé avec succès son deuxième hackathon. L’événement s’est déroulé dans The Egg, à Bruxelles, de manière ininterrompue du samedi matin au dimanche après-midi.

Le terme « hackathon » est un mot-valise formé par « hack », signifiant optimiser un programme, et « marathon ». Il s’agit, pour une équipe de développeurs, de plancher collectivement sur un sujet ou un problème donné, qui doit être résolu dans un délai serré. À l’instar de l’événement sportif auquel il fait allusion, le hackathon nécessite de déployer beaucoup d’énergie sur une longue période. Et pour pousser la comparaison plus loin, ajoutons qu’il apporte de la fierté une fois l’effort terminé et l’objectif atteint.

L’industrie 4.0 joue un rôle central au sein des sites d’ArcelorMittal Belgique, notre ambition étant de devenir l’« usine intelligente de l’avenir ». En tant qu’entreprise de haute technologie innovante, nous employons au quotidien les techniques les plus récentes pour la collecte, le traitement, la visualisation et l’analyse de tous types de données (de process). Ces dernières contribuent entre autres à accroître la sécurité et l’efficacité de notre organisation.

Au cours du Challenge de cette année (c’est ainsi qu’a été baptisé notre hackathon), les participants ont été chargés de mettre la barre encore plus haut concernant la sécurité d’ArcelorMittal Belgique. Pour y parvenir, ils ont eu recours à des technologies ambitieuses et modernes telles que les chatbots, l’intelligence artificielle et des méthodes permettant de traiter le langage naturel (oral et écrit) de manière structurée. Ce faisant, nous avons cherché à jeter les bases de l’assistant de sécurité numérique de l’avenir.

Voici les trois équipes gagnantes :

  • Chatbot – Chatlayer
  • Vision IA – Kapernikov
  • TALN – Safe.ly

Chacune a remporté un chèque de 2 000 € et un modèle en 3D (développé en interne) du logo de l’assistant de sécurité du Challenge. L’événement s’adressait aux étudiants et aux jeunes adultes entrepreneurs. En plus du week-end totalement organisé et pris en charge (y compris des activités amusantes comme la pêche aux canards par drone), tous les participants ont eu l’occasion d’assister à plusieurs ateliers animés par des experts du domaine (universités de Mons, Louvain et Bruxelles ain

Contact

Contact
par mail

Gilles Poot Baudier

Julie Cos

Robin Huygebaert

Caroline Daubenfeld

Contact
par téléphone

+32 (0) 2 726 55 26.